Génération Identitaire, la frontière avec le milieu néonazi lyonnais est poreuse

Eliot Bertin à gauche, à coté de Anthony Renaud dans la salle de boxe de GI LYON, L’agogée.

On retrouve, dans la section lyonnaise de Génération Identitaire, Anthony Renaud, un responsable de Ouest Casual, une organisation néonazie ultra-violente.

Anthony Renaud

Sur le canal telegram de Génération Identitaire Lyon, on peut voir Anthony Renaud en photo lors d’un entraînement au combat, dans leur salle de boxe « l’Agogée », située dans le Vieux Lyon.

Ces entraînements au combat sont donnés en toute conscience à des personnes racistes, fascistes et néonazies. Pour le cas d’Anthony Renaud, ces cours serviront le plus probablement à attaquer des personnes non-blanches, des minorités de genre, et des personnes qu’il situe comme étant de gauche.

Génération Identitaire prône des idées racistes et nationalistes, il n’est donc pas étonnant de voir au sein de cette organisation des néonazis.

Anthony Renaud et Ouest Casual.

Anthony Renaud est un militant actif et connu dans les milieux fascistes et néonazis, surtout en région lyonnaise.

Il entretient des liens avec des organisations comme Génération Identitaire, Terra Nostra1, Zouaves Paris, Action Française.

Terra Nostra, un groupuscule fasciste des Monts du Lyonnais, initié en partie par Guillaume Nantas, un ambassadeur du fabricant d’armes Verney-Carron.

Anthony Renaud était aussi membre du Bastion Social, sur cette photo, on le voit participer à un tractage.

En 2019, ce groupe a été dissous, mais des organisations similaires ont été recréées à des échelles locales.

À Lyon, deux groupuscules ont été recréés suite à cette dissolution, Audace Lyon et le groupuscule Lyon Populaire, ce dernier a été co-fondé par Anthony Renaud.

Les photos de ses tatouages permettent de l’identifier sur de nombreuses photos que publie Lyon Populaire.

Ses tenues vestimentaires et sa corpulence permettent aussi de l’identifier facilement sur les différentes photos.

Sur les réseaux sociaux de Ouest Casual, il n’hésitera pas à faire de la pub pour son nouveau groupuscule, en posant, drapeau en main, ou encore en postant une photo d’un collage. Anthony Renaud entretient aussi des liens militants avec des organisations étrangères comme Kalvingrad Patriote (mouvement néonazi auto-dissous face à la pression antifasciste).

Il côtoie également le parti politique italien CasaPound. Lors d’un voyage à leur rencontre, il se prendra en photo pour alimenter ses comptes personnels et ceux de Ouest Casual.

Il se revendique clairement comme étant nazi, ces amis diffusent même des photos de lui en train de faire des saluts nazis.

Anthony Renaud a été aperçu dans plusieurs agressions fascistes, il a d’ailleurs été identifié dans des vidéos du cortège qui a attaqué par surprise des Gilets Jaunes antiracistes, le 9 février 2019, à Lyon.

Son idéologie mortifère et abjecte, son implication dans les sphères militantes fascistes lyonnaises dont Génération Identitaire, ses activités sur les réseaux sociaux, ainsi que les relations amicales et militantes qu’il entretient ne laissent guère de doute sur sa participation à l’organisation néonazie Ouest Casual.

Les autres membres du groupuscule Lyon Populaire ont aussi des liens avec Génération Identitaire et Ouest Casual.

C’est le cas du militant, Eliot Bertin, qu’il se trouve tout à gauche lors de l’entraînement au combat de Génération Identitaire.

Eliot Bertin a compromis son anonymat sur Ouest Casual en publiant des PDF de fichage de l’extrême gauche lyonnaise, le tout avec des métadonnées auteur.

On le voit ci-dessous en train de sticker pour Lyon Populaire et militer au sein de Génération Identitaire.

Eliot Bertin est très impliqué dans les milieux fascistes et néonazis lyonnais, anciennement au PNF (Parti Nationaliste Français), il a un rôle central dans la propagande des différents groupuscules d’extrême droite, puisque c’est lui qui crée la majorité des identités graphiques.

Il est fortement soupçonné d’avoir créé les identités visuelles des provocations au terrorisme que publie Ouest Casual.

Les militants de Lyon Populaire entretiennent aussi des liens très proches avec des leaders de Génération Identitaire. On peut les voir ensemble dans le Service d’Ordre de la Manif Pour tous, en octobre dernier à Lyon.

Service d’ordre de la manif pour tous à Lyon, avec action française, génération identitaire, audace et Lyon populaire.

Quelle est cette organisation « Ouest Casual » ?

Ouest Casual est une organisation informelle qui revendique des idées nazies, fascistes et de suprématie blanche. Pour eux le terrorisme et l’ultra-violence sont des manières d’imposer leurs idées dans la société. Le groupuscule Ouest Casual revendique des agressions fascistes et racistes, notamment des ratonnades qui ont lieu régulièrement à Lyon.

Leurs ratonnades ont le plus souvent lieu la nuit, après une soirée dans un bar ou en se donnant rdv au préalable, puis des militants fascistes vont arpenter les rues pour semer la terreur et agresser des personnes non-blanches, des minorités de genre, et des personnes qu’ils situent comme étant de gauche.

Ils revendiquent ensuite leurs agressions fascistes et racistes, en postant une photo d’eux posant fièrement.

Voici le genre de phrase que l’on peut lire sur Ouest Casual, lors de revendications de ratonnades ;

« Antifas invisibles, quelques métèques ont transmis le message. »

Quand ces agressions sont revendiquées sur les réseaux sociaux, il est fréquent qu’elles soient filmées pour afficher la tête des personnes agressées, pour qu’ils/elles subissent du harcèlement.

Un grand nombre des messages haineux postés en commentaire sous ces photos, sont des menaces de mort en référence à Clément Méric.

Les personnes qui gèrent Ouest Casual, sont des militants lyonnais dont Anthony Renaud, mais aussi des militants du groupe parisien Zouaves Paris, groupuscule qui s’inscrit dans la lignée du GUD.

On retrouve donc principalement sur Ouest Casual des revendications d’agressions fascistes, sur Lyon et Paris.

Photo de revendication lors de l’attaque surprise d’un bar, par une quinzaine de fascistes des Zouaves Paris, armés de manche de pioche.

Lors de cet assaut, le cadre de Génération Identitaire, Édouard Michaud, est mis en cause.

Heureusement, lors de cette attaque armée, la riposte antifasciste a été rapide, et les Zouaves Paris ont dû rapidement prendre la fuite, en laissant sur place, leur camarade Bastien Dos Santos.

Screenshot d’une vidéo de revendication d’une agression fasciste dans le métro, en raison du port d’un t-shirt qui réclame justice pour Adama.

Ouest Casual est très populaire auprès des fascistes, en passant par Génération Identitaire, Action Française, Rassemblement National ou même chez des fascistes ne faisant partie d’aucune organisation.

Toutes ces personnes peuvent partager leurs « exploits » en envoyant par message les photos/vidéos et textes à Ouest Casual qui revendiquera ensuite les actions.

On retrouve donc sur Ouest Casual des revendications d’agressions fascistes dans toute la France.

Les agressions peuvent aussi se faire à main armée, surtout pour le racket, une méthode d’action qu’ils pratiquent régulièrement.

Le groupuscule incite régulièrement à l’utilisation d’armes.

– En 2014, cinq jeunes s’étaient fait agresser dans le Vieux Lyon par des membres de la mouvance identitaire. Deux d’entre eux, mineurs, avaient pris un coup de couteau.

Le groupuscule revendique aussi des incendies et des saccages de locaux syndicaux ou antifa.

Ouest Casual diffuse principalement ses contenus sur Telegram pour limiter les risques de censure.

Le groupuscule possède tout de même des réseaux sociaux comme Facebook, Instagram, ainsi qu’une chaîne Youtube, mais ceux-ci sont fréquemment censurés en raison des signalements.

Ouest Casual ne se limite pas qu’aux agressions et ratonnades : la propagande terroriste et nazie est au cœur de leur combat.

Comme le montrent les photos ci-dessous, Ouest Casual fait la promotion du néonazisme, ainsi que du terrorisme.

Ouest Casual revendique également l’incendie de 2 mosquées situées en région lyonnaise, mettant en danger les habitant.es situé.es juste au-dessus.

Le terrorisme est ancré dans les mouvances d’extrême droite et dans les luttes fascistes.

En voici quelques exemples, en lien avec les mouvances d’extrême droite françaises.

– Claude Sinké, candidat sur les listes du Front National en 2015, commet un attentat contre la mosquée de Bayonne en 2019.

– Claude Hermant, fournit les armes aux terroristes, auteurs de l’attentat de l’Hyper Cacher en 2015.

Il est ancien dirigeant du Service d’ordre du FN et proche du groupe Génération Identitaire.

Lire l’enquête de Street Press.

– En 2002 Maxime Brunerie commet une tentative d’attentat sur Jacques Chirac.

Plusieurs années après, les entretiens qu’il accorde aux médias, laissent penser que son lien avec des mouvances d’extrême droite ultra-violentes, relève du passé.

Mais en mars 2020, on peut le voir au forum des nations (organisé par les fascistes de Jeune Nation), au côté de Lydia Da Fonseca et de la dentiste néonazie Carolina Garcia ( Voir notre dossier )

On peut aussi le voir récemment en photo avec un drapeau fasciste, devant une statue de Jeanne D’arc à Saint-Étienne.

Sur cette photo, il sera accompagné de Lydia Da Fonseca, impliquée dans l’affaire Clément Méric et colistière sur la liste municipale de la candidate RN Sophie Robert, en 2020.

A droite Lydia Da Foncesa, à coté Maxime Brunerie et la fille tout à gauche Carolina Garcia

Sophie Robert, dont la fille Mathilde Robert (candidate RN) s’était rendue à l’ouverture du local de Génération Identitaire « La Traboule » à Lyon.

– En 2017, le groupuscule Génération Identitaire, a reçu des dons d’un montant total de 1000 euros, de la part du terroriste Brenton Tarrant, un suprémaciste blanc, auteur de la tuerie de Christchurch.

– En décembre 2020 Rémi.F a été condamné pour apologie du terrorisme, suite à la diffusion d’une enquête, où il déclarait dans le bar Lillois, de Génération Identitaire {« la Citadelle »} :

« Le jour où je sais que j’ai une maladie incurable, je m’achète une arme, je fais un carnage. »

« (dans) une mosquée, n’importe où. Avec une voiture-bélier. (…) Je vais au marché de Wazemmes, et je fais un carnage. Là où il y a tous les “gnoules” de Lille. Charlie Hebdo, à côté, c’est de la pisse de chien… »

– En octobre 2020, un militant d’extrême droite se réclamant de Génération Identitaire et possédant une doudoune à leur effigie, faisait une tentative d’attentat avant de se faire abattre par la police.

Bien qu’il n’ait pas été prouvé qu’il faisait partie de Génération Identitaire, ses intentions étaient motivées par des idées identitaires. Il n’est donc pas étonnant qu’il se reconnaisse dans le combat qu’incarne Génération Identitaire.

Selon une note publiée en avril 2020 par la Direction exécutive du Comité contre le terrorisme (CTED) des Nations Unies, les recherches montrent qu’il y a eu une augmentation de 320 % des attaques menées par des individus affiliés à des mouvements et idéologies d’extrême droite au cours des cinq dernières années.

Pour conclure…

Au vu des connivences de Génération Identitaire avec des groupuscules ultra-violents de l’extrême droite, en passant par des néonazis assumés, des fascistes revendiqués et des individus terroristes ; alors que les révélations et les scandales autour de Génération Identitaire, de ses activités et de ses membres s’accumulent, à l’heure où les médias donnent une vitrine aux idées d’extrême droite et à Génération Identitaire… Il est plus que nécessaire et urgent de mettre un coup d’arrêt à ce groupuscule et de combattre ses idées par tous les moyens.

Enquête par Le Gueuloir et La GALE

6 thoughts on “Génération Identitaire, la frontière avec le milieu néonazi lyonnais est poreuse

  1. Pingback: Ces nazis de #GénérationIdentitaire qui contredisent la légende urbaine… #OuestCasual – Journal d'un #antifa (parmi d'autres)

  2. Excellent boulot d’enquête, je suis plus dégoûté que jamais face à la haine et aux idéologies de ces gens. Face à ces milices à nous d’agir désormais !!!

    Like

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s