Répression sur un membre de la Gale: procès contre le Bastion Social le 13 septembre 2022 à Lyon 

C’est une affaire ancienne qui arrive enfin à son terme. Petit rappel sur les faits:

Le 11 avril 2018, 5 membres proches de la GALE se rendent au bar le Rock’N’Eat pour assister à un concert de Hardcore, organisé par une association qui souhaite démontrer que la scène Hardcore partage des valeurs opposées à celles de l’extrême droite. 

Les membres de l’association avaient fait le choix d’apposer un petit logo sur l’affiche de l’évènement où il était écrit : «no racism, no sexism, no fascism». 

Ce choix assumé, leur avait déjà créé des soucis avec des militants fascistes lyonnais, lors d’un concert organisé quelques semaines auparavant, dans ce même bar.

En effet, ce bar est situé au 32 quai Arloing, à quelques centaines de mètres du « Le Pavillon Noir », ancien local de l’organisation fasciste, désormais dissoute, le Bastion Social.

Lors de cette soirée, les 5 camarades sont repérés par des membres du Bastion Social qui étaient entrés dans le bar pour faire du repérage. 

S’en est suivi un guet-apens à l’extérieur du local. 

Une trentaine de membres du Bastion Social attendaient les militant-es antifascistes à la sortie avec plusieurs armes telles que des gazeuses, tazer ou encore matraques télescopiques.

Les camarades ont dû se défendre comme ielles le pouvaient. 

La police, arrivant au bout d’une dizaine de minutes d’affrontements, décide d’interpeller un des 5 antifascistes présents sur les lieux. 

Huits sur les 30 fascistes seront interpellés plus loin, portant sur eux gants coqués et protège-dents.

Sur ces 8 fascistes qui seront mis en examen (tout comme notre camarade), on retrouve entre autres, Steven Bissuel ex leader du Bastion Social, Tristan Conchon ex-trésorier du Bastion Social et leader du groupe Audace, Elliot Bertin ex membre du PNF et Bastion Social et actuellement un des leaders du groupe Lyon Populaire.

Dans cette affaire, le vigile de l’établissement décide lui aussi de porter plainte contre notre camarade pour violence, et déclare (s’agissant du guet-apens que nos camarades venaient de subir) que les militant-es antifascistes l’avaient bien cherché.

De l’autre côté, suite à une altercation verbale avec l’OPJ à son arrivée en garde à vue, notre camarade subira un tabassage en règle par les fonctionnaires de police. 

Il sera transporté à l’hôpital, où une fracture du nez sera constatée.

Bien sûr sa plainte contre le policier en question, est classé sans suite.

Enfin, après plus de 3 ans d’investigation et de mise en examen pour notre camarade, le procureur décide de déclarer un non lieu pour la plupart des fascistes.

Les seuls poursuivis sont Tristan Conchon et un autre fasciste qui était mineur au moment des faits, déjà jugés au tribunal pour enfant.

Notre camarade lui, est poursuivi pour violence aggravée contre les fascistes, violence aggravée contre le vigile du Rock’n Eat et violence contre l’OPJ.

Nous avions fait à l’époque un communiqué de presse que nous vous invitons à lire sur https://rebellyon.info/article19150-19150

Rue89: https://www.google.com/amp/s/www.rue89lyon.fr/2018/05/24/bastion-social-contre-antifas-lexpedition-punitive-a-concert/amp/

📣Pour cela, nous vous donnons rendez-vous le mardi 13 septembre 2022 à partir de 13h30 devant le tribunal correctionnel de Lyon pour un rassemblement massif en soutien à notre camarade et contre les violences fascistes et policières! 

Face à la répression on est pas seul-es! 👊🏽👊🏽

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s